Victor Buchs © ANDREY, Le Conseil d’Etat fribourgeois Agrandir l'image

Victor Buchs

9000900

Nouveau produit

Le Fribourgeois Victor Buchs voyage en Erythrée et en Abyssinie entre 1889 et 1895.

Plus de détails

En savoir plus...

Le Suisse Victor Buchs, (1866-1953) est un politicien fribourgeois, conseiller d’Etat du canton de Fribourg, assumant la présidence du Conseil d’Etat en 1922, 1928 et 1935. En tant que directeur des Travaux publics, il participe aux grands projets de l’époque.

Concernant l’Ethiopie ou plus précisément l’Erythrée, il faut retenir ce que nous apprend Georges Andrey et alii :

[Victor Buchs] accomplit un apprentissage de commerce à Lugano (1883), au terme duquel il est engagé par une grande banque de Venise, puis par une société d’import-export basée à Naples (1885-1889). Son expérience et sa connaissance des langues l’amènent à diriger un comptoir commercial à Massaouah (1889-1995), en Erythrée, alors colonie italienne. Pour affaires, il voyage dans les terres alors peu connues d’Abyssinie et des Indes anglaises.

De retour dans son canton d’origine en 1895, …

Il publie le récit de son voyage dans trois bulletins de la Société neuchâteloise de Géographie, les tomes IX (1896-1897), XI (1899) et XIII (1901). On comprend qu’il est impliqué dans le commerce, entre autres celui de la perle, et qu’il peut compter sur un comptoir à Massaouah. Seul le titre « Voyages en Abyssinie, 1889-1895 » permet de situer les voyages de Buchs dans le temps. Il connaît le Dr Schweinfurth, pour lequel il a cherché la fleur Rosa Sancta et le Dr Schoeller qu’il accompagne à plusieurs reprises. Le récit est en grande partie impersonnel, plus centré sur la description de l’Erythrée et de l’Abyssinie tout en évoquant le Tigré comme but. Axoum semple être la ville la plus éloignée de la côte que l’auteur ait atteinte.

Le récit publié dans le tome XIII est postérieur à celui des deux premiers tomes. Intitulé « De Port-Saïd à Aden », il décrit le trajet entre ces deux villes. On y apprend qu’il était le collège d’Hugo Ferrandi (lire Ugo Ferrandi) à Massaouah et qu’il a séjourné quatre semaines à Aden-Camp en 1893 avant de retourner en Abyssinie.

Georges Andrey, John Clerc, Jean-Pierre Dorand et Nicolas Gex, Le Conseil d’Etat fribourgeois : 1848-2011 : son histoire, son organisation, ses membres, Fribourg, Éditions de la Sarine, 2012 ; biographie de Victoi Buchs, p. 69-70.

Biblethiophile, 15.12.2019

Contenu du pack