Sélectionner une page

JEANCOLAS Les voyages de Rimbaud.

UGS : 5003759 Catégories : ,

Informations complémentaires

Auteur

Titre

Éditeur

Lieu d'édition

Année d'édition

Description

Langue

Réf. Biblethiophile

Description

«Nager, broyer l’herbe, chasser, fumer surtout ; boire des liqueurs fortes comme du métal bouillant – comme faisaient ces chers ancêtres autour du feu. Je reviendrai, avec des membres de feu, la peau sombre, l’œil furieux ; sur mon masque on me jugera d’une race forte. J’aurai de l’or : je serai oisif et brutal. Les femmes soignent ces féroces infirmes retour des pays chauds…»
Dans ces lignes s’inscrit la double vocation du «Voyant» et du voyageur, comme un chant du départ, comme un ordre de marche, comme un feuille de route pour soi seul orgueilleusement établie. Un poète naît, un errant fiévreux l’accompagne, le précède, l’escorte.
C’est le même homme : Rimbaud, qui a composé toute son œuvre poétique entre 16 et 20 ans. Puis s’est tu. Vagabond, de partances en escales, marchand ici, trafiquant là, soldat improbable ailleurs et rêveur impénitent toujours, il meurt, à 37 ans, à Marseille, le 10 novembre 1891.
Voir, comme avec les yeux du poète, ce qu’il a vu, c’est ce à quoi nous invite Claude Jeancolas dans ces voyages de Rimbaud afin d’évoquer les découvertes de celui qui, un jour, entreprit de quitter Charleville et d’explorer, et de dire en même temps, la gloire et les misères du monde.
Parmi les milliers de clichés d’époque, l’auteur en a retenu plus de 300 qui sont les lieux mêmes que Rimbaud a connus, aimés ou détestés, en Europe, en Asie ou en Afrique. Ces paysages, il les a habités; ces regards, il les a croisés, comme nous les retrouvons, sur ses traces, dans ce livre.

source: 4ème de couverture