Sélectionner une page

APEL Drei Monate in Abyssinien.

↗ 1865 (01) ↘ 1865 (04)

UGS : 0186501 Catégories : ,

Informations complémentaires

Auteur

Titre

Éditeur

Lieu d'édition

Année d'édition

Description

État de l'article

Langue

Reliure

Réf. Biblethiophile

Première entrée

Sortie définitive

Description

Notes de lecture

Publié en allemand en 1866 à Zürich, sous le pseudonyme de Ferdinand Appel, « Drei Monate in Abyssinien. Gefangenschaft unter König Theodorus II. » est réédité en anglais en 1868. Son titre dévoile l’identité de l’auteur : Henry A. Burette. La centaine de pages contient des informations précises qui évitent de les classer parmi les voyages fictifs. Le voyageur rencontre des missionnaires à Rome, les accompagnent jusqu’à Khartoum puis poursuit sa route vers l’Abyssinie. Il n’ignore pas que des missionnaires sont emprisonnés dans ce pays depuis 1863. Son entrée en Abyssinie se situe dans les environs du 7 janvier 1865. A cette date, il est dévalisé à Wochnee (Uacne) et escorté jusqu’à Gondar. Sur le trajet, il est témoin, comme Bruce, de la pratique éthiopienne de consommer de la chaire animale prélevée sur un animal vivant. A Gondar, il est fait prisonnier. Théodore II le reçoit dans sa salle d’audience et le soupçonne d’espionnage. Les pages suivantes sont occupées par une description d’ordre général de l’Abyssinie mais enrichies de l’opinion de l’auteur sur l’activité des missionnaires. Ces considérations monopolisent la moitié du livre et laissent l’impression que le voyageur n’a rien d’autre à témoigner. Si l’on en croit la suite du récit, il a rencontré Stern an Angleterre et le retrouve en prison. Chacun raconte son parcours. Ensuite, Burette nous apprend qu’il est libéré, sans toute fois nous convaincre sur les raisons qui ont amené Theodore à changer d’avis. Ce dernier le reçoit une deuxième fois avant de voir l’Anglais quitter Gondar le 18 mars 1865. Trois semaines plus tard, il est à Matemma.

Fumagalli en a connaissance, 286. L’Encyclopaedia Aethiopica ignore, et Apel et Burette, Lockot 837, Pankhurst et Henze ne le mentionnent pas, Kainbacher p. 20.

Biblethiophile, 29.05.2021