Sélectionner une page

COHEN Documents ethnographiques d’Abyssinie.

↗ 1910 (5) ↘ 1911 (6)

UGS : 0191005 Catégories : ,

Informations complémentaires

Auteur

Titre

Éditeur

Lieu d'édition

Année d'édition

Description

,

Langue

Signature

Réf. Biblethiophile

Réf. Pankhurst Partie

Réf. Pankhurst Page

Sortie définitive

Description

Synopsis.

Marcel Cohen est chargé d’une mission linguistique en Abyssinie qui est le sujet de diverses publications. Le présent rapport complète ces ouvrages et détaille la manière dont se sont effectués ses voyages. Le linguiste débarque à Djibouti au mois de mai 1905. Pendant une année, il mène ses études linguistiques et ethnographiques à Addis Abeba, entrecoupées de deux excursions : une à Ankober et une autre au lac Zouay et au pays gouragué. On relèvera qu’il a l’intention de faire un travail sur la magie que l’on sait finalement entrepris par Stefan Strelcyn. On apprend qu’il dépouille les livres d’Afework, l’auteur éthiopien qu’il apprécie comme suit : « cet auteur dont l’imagination verbale est assez remarquable ». Au mois de juin 1911, contrairement à la majorité des voyages de cette époque qui retourne au pays par Djibouti, il rejoint la France par Massaouah.

L’article dont Marcel Cohen fait l’objet dans l’Encyclopediae Aethiopica est signé par Alain Rouaud. Il rappelle que l’illustre linguiste, suite à la mort de Mondon Vidailhet, est chargé de cours d’Abyssin à l’Ecole des langues orientales. Il deviendra le maître illustre de chercheurs que les éthiopisants n’oublieront pas : Wolf Leslau, Déborah Lifchitz, Stefan Strelcyn, Joseph Tubiana, Maxime Rodinson et tant d’autres.

Biblethiophile, 26.12.2019

L’exemplaire est enrichi d’une dédicace exceptionnelle qui en fait un objet unique. Marcel Cohen remet son étude ethnographique au Suisse George Montandon qui était en même temps que lui en Ethiopie, au pays Ghimirra. Il est fort possible qu’ils se soient rencontrés à Addis Abeba et qu’ils aient gardé contact jusque dans les années 20, date à laquelle sont publiés les documents ethnographiques. Une décennie plus tard, Montandon deviendra un raciste antisémite notoire.