Sélectionner une page

HAYTER In Quest of Sheba’s Mines.

↗ 1924 ↘ 1933

UGS : 0193399 Catégories : ,

Informations complémentaires

Auteur

Titre

Éditeur

Lieu d'édition

Année d'édition

Description

État de l'article

Langue

Reliure

Réf. Biblethiophile

Réf. Pankhurst Partie

Réf. Pankhurst Page

Première entrée

Sorties temporaires

Entrées successives

Sortie définitive

Description

Dans une note en exergue de son livre, l’auteur avertit le lecteur qu’il a altéré les dates, falsifié les toponymes et les noms des personnes et parfois changé la séquence des événements. Par conséquent, la prudence s’impose si l’on veut utiliser les récits de Hayter à des fins de recherche. On retiendra les aventures d’un chercheur d’or bercé par les légendaires mines de la Reine de Saba et celles, non moins prestigieuses du Roi Salomon. Après avoir hébergé le Prêtre Jean, voilà que l’Ethiopie se retrouve à nouveau au berceau de l’histoire. Il va sans dire que ruée vers l’or et la découverte des vestiges d’une légende sont immanquablement liées au mystère. L’auteur le cultive minutieusement et veille à ne pas situer son récit dans le temps. Même l’éditeur se prend au jeu et n’indique aucune date d’édition. Par contre, on trouve en queue d’ouvrage l’annonce des publications des éditions Stanley Paur & Co pour le printemps 1935. « In Quest of Sheba’s Mines » est compris dans la liste. Hayter n’aura évidemment pas eu l’honneur de figurer dans l’Enclopaedia Aethiopica. On ne pourra pas en savoir beaucoup plus sur la personnalité de Franck Hayter, le mystère est complet.

Biblethiophile, 27.08.2018

Mr. Hayter, who has visited Abyssinia four times and had unrivalled experience as a big-game hunter there, sets forth an account of a most adventurous expedition in the little-known country: a search for the legendary mines whence came the riches of the Queen Sheba. A story such as Rider Haggard might have dreamed but the author vouches for its truth although he has had to alter names of various places and peoples. During most hazardous trek lasting some twelve mounths the author actually discovered ancient caves and gold workings which he claims to be the site of Sheba’s Mines. Apart from the story of the expedition itself the descriptions of the native customs and habits make very interesting reading; particularly the account of the native method of calling or frigthening off Lions by the sounding of bamboo trumpet.

Source: 4ème page du catalogue d’éditeur en fin d’ouvrage.

List of illustrations:

The author at Addis Ababa (Frontispiece)

The emperor and empress of Abyssinia with the crown prince

A street scene in Addis Ababa

A leper in Addis Ababa

Arranging the caravan at Addis Ababa

The end of the bush fire

The emperor’s guard at Addis Ababa

The governor of Lekempti and his retinue

The market place, Addis Ababa

The Gudir river waterfall

Galla girls at Lekempti

A Galla weaver at work in Lekempti

In the Lekempti market

A typical camping-place in the highlands

Pack mules tethered for the night

Pack mules crossing the Goyeb

Typical Galla market-place

One of the pack mules

Burial of an Abyssinian chief: ceremony at the church

Burial of a chief: at the graveside

Liana bridge over the Birbir river

A log canoe; Panning for gold near the Birbir river (2 ill.)

Gallas panning gold for Atto Bayenna

Some of Atto Bayenna’s prisoners

A Galla warrior; The sons of a Galla chief

Fitaurari Bidderue

On a prospecting trip — a rest for the porters

I leave headquarters for Tulu Wallel

Making a liana rope to cross a river near Tulu Wallel

A view from Goré, Western Abyssinia

Gallas selling “talla”, the natie drink, near Goré

Fording the Didessa river on the return trek to Addis Ababa.