Sélectionner une page

[L’ILLUSTRATION] La guerre italo-éthiopienne.

La guerre italo-éthiopienne de décembre 1934 à juillet 1936.

UGS : 5004109 Catégories : ,

Informations complémentaires

Auteur

Titre

Éditeur

Lieu d'édition

Année d'édition

Description

,

Langue

Réf. Biblethiophile

Description

Notes

Album spécial consacré à la Guerre italo-éthiopienne réunissant toutes les pages parues de décembre 1934 à juillet 1936. Elles ont été intégralement reprises, complétées d’une préface et d’un appendice et illustrées de nombreuses photos, de gravures, de dessins et de cartes. Selon l’éditeur, « l’histoire de la Guerre italo-éthiopienne […] constitue l’ouvrage le plus complet, le plus sérieusement documenté et le plus objectif qui ait paru jusqu’à présent […]. »

 

Résumé chronologique de la Guerre italo-éthiopienne

1934

DECEMBRE

5 décembre. — Incident d’Oual Oual, aux confins indéterminés de la Somalie.

6-9 décembre. — Protestations diplomatiques éthiopiennes au sujet de l’incident d’Oual Oual.

14 décembre. — Radiogramme du gouvernement éthiopien & la Société des Nations sur le même incident.

16 décembre. — Première réponse du gouvernement italien demandant excuses et réparation.

18 décembre. — Nouveau radiogramme éthiopien.

24 décembre. — Réplique italienne. — Protestation éthiopienne contre l’avance italienne.

31 décembre. — Observations de l’Ethiopie sur les réponses italiennes.

1935

JANVIER

3 janvier. — Appel de l’Ethiopie au Conseil de la S. D. N., réclamant l’application de l’article 11 du pacte.

15 janvier. — Long mémorandum éthiopien exposant les faits.

19 janvier. — A Genève, l’Italie et l’Ethiopie acceptent de négocier un règlement amiable conformément à l’esprit du traité de 1928, et la S. D. N. enregistre cet accord.

29 janvier. — Second incident de frontière à Afdub ; occupation de Silar par les Ethiopiens.

FEVRIER

5-11 février. — Mobilisation des réservistes de deux divisions italiennes.

9-12 février. — Notes éthiopiennes proposant la création d’une zone neutre.

17 février. — Acceptation italienne. — Envoi de trois bataillons de miliciens fascistes en Afrique orientale.

20, 21 et 27 février. — Notes éthiopiennes à l’Italie demandant un arbitrage.

23 février. — Protestation éthiopienne contre les difficultés soulevées par l’Italie à propos de la zone neutre.

MARS

7 mars. — Le général Graziani est nommé gouverneur général de la Somalie et commandant des troupes.

11 mars. — L’Argentina quitte Naples avec 1.200 soldats à destination de l’Erythrée.

16 mars. — L’Ethiopie adhère à la clause facultative d’arbitrage de La Haye.

17 mars. — Note éthiopienne faisant état des préparatifs militaires italiens pour demander

que le différend soit inscrit à l’ordre du jour du Conseil de la S. D. N., en vertu de l’article 15 du pacte.

21 mars. — Nouvel incident à Agable (Somalie).

22 mars. — Réplique italienne contestant la procédure genevoise.

23 mars. — Rappel de la classe 1911.

29 mars. — Nouvelle note du gouvernement éthiopien réfutant la note italienne du 22.

AVRIL

9 avril. — Maintien sous les drapeaux de la classe 1913, de la marine, libérable.

10 avril. — Nouvelle réplique italienne.

15 avril. — Le Conseil de la S. D. N. décide de ne pas évoquer, pour l’instant, le différend.

17 avril. — Note éthiopienne au comte Vinci, ministre plénipotentiaire d’Italie, constatant l’échec des négociations directes et réclamant le recourt à une commission de conciliation et d’arbitrage.

24 avril. — Nouveaux engagements locaux en Erythrée.

MAI

7 mai. — Ordre de mobilisation de trois divisions italiennes.

10 mai. — Protestation italienne à Madrid, Stockholm, Bruxelles et Berlin contre la fourniture d’armes faites à l’Ethiopie.

11 mai. — Nouvel appel éthiopien à la S. D. N. en vertu de l’article 13 du pacte.

20 mai. — Réunion extraordinaire du Conseil de l’Assemblée de la S. D. N. (pour l’examen de la question du Chaco) . — Télégramme pressant de l’empereur d’Ethiopie au secrétaire de la S. D. N.

22 mai. — Aide-mémoire éthiopien refaisant l’historique des événements et des négociations jusqu’à ce jour.

25 mai. — Séance publique du Conseil de la S. D. N. et vote d’une résolution renvoyant le différend à une commission de conciliation et d’arbitrage de quatre membres.

JUIN

1er-4 juin. — Incidents divers en Dankalie et en Somalie.

6 juin. — Première réunion, à Milan, de la commission d’arbitrage.

8 juin. — La commission s’ajourne au 25 juin pour supplément d’enquête, sa prochaine réunion devant avoir lieu à Scheveningen (Pays-Bas).

19 juin. — Note éthiopienne à la S. D. N. suggérant l’envoi d’observateurs neutres pour constater les préparatifs militaires italiens.

24-25 juin. — M. Eden, au cours d’un voyage à Rome, soumet à M. Mussolini des propositions de règlement qui ne sont pas acceptées.

25 juin. — Réunion des arbitres à Scheveningen.

JUILLET

1er juillet. — M. Eden rend compte à la Chambre des communes de l’échec de sa mission à Rome.

3 juillet. — Appel de l’Ethiopie aux Etats-Unis.

6 juillet. — Violences à Harrar contre le consul d’Italie.

9 juillet. — Echec de la commission de conciliation. Demande de désignation d’un cinquième arbitre.

15 juillet. — Mobilisation de plusieurs nouvelles divisions italiennes et convocation de spécialistes.

25 juillet. — M. Litvinof, président en exercice du Conseil de la S. D. N., agissant en vertu de la résolution adoptée le 25 mai, convoque le Conseil pour le 31 juillet.

AOUT

2 août. — Le Conseil de la S. D. N. adopte deux résolutions : 1° pour prendre acte que les deux parties ont accepté la désignation d’un cinquième arbitre ; 2° pour décider d’évoquer à nouveau, le 4 septembre, l’examen général des rapports entre l’Italie et l’Ethiopie. En marge des réunions du Conseil, MM. Laval, Eden et Aloisi ont envisagé l’éventualité d’une conférence tripartite pour la recherche d’un compromis.

14 août. — Décret rappelant sous les drapeaux diverses catégories de jeunes gens des dernières classes non encore mobilisées.

15-17 août, — Conférence tripartite de Paris entre MM. Laval, Eden et Aloisi, assistés de leurs délégations respectives. Communiqué officiel constatant l’impossibilité d’un accord.

20 août. — Désignation de M. Politis comme cinquième arbitre.

22 août, — Réunion extraordinaire du cabinet britannique.

28 août. — Conseil des ministres italien tenu à Bolzano a l’issue des grandes manœuvres. Adoption de mesures économiques et financières extraordinaires pour faire face à une guerre éventuelle.

30 août. — Signature, à Addis Abeba, du contrat Rickett.

SEPTEMBRE

4 septembre. — Réunion du Conseil de la Société des Nations. Dépôt d’un mémorandum italien sur les violations de traités et les atrocités de l’Ethiopie. — Sentence rendue par la commission de conciliation et d’arbitrage.

6 septembre. — Nomination par le Conseil d’un « comité des cinq », destiné à suivre le développement du conflit italo-éthiopien.

9 septembre. — Ouverture de l’Assemblée de la Société des Nations.

13 septembre. — Discours radiodiffusé du négous.

14 septembre. — Conseil des ministres à Rome. Rapport fait par M. Mussolini sur la situation politique et militaire.

16 septembre. — Remise au Conseil de la S. D. N. par l’Ethiopie de ses « observations préliminaires » sur le mémorandum italien.

18 septembre. — Notification, à Rome et à Addis Abeba, des « propositions » du « comité des cinq ».

20 septembre. — Visite de l’ambassadeur britannique à M. Suvich pour l’informer que les mouvements de la flotte anglaise en Méditerranée n’ont point d’intention agressive contre l’Italie.

21 septembre. — Refus italien d’accepter les propositions des « cinq ». — Acceptation de l’Ethiopie en tant que « bases de négociations ».

26 septembre. — Le « comité des cinq », ajourné sine die, fait place, à Genève, au « comité des treize », officiellement chargé, en vertu de l’article 15 du pacte, d’élaborer les « recommandations du Conseil ».

27 septembre. — Célébration du grand Maskal à Addis Abeba.

28 septembre. — Conseil des ministres extraordinaire tenu à Rome. Publication d’un communiqué laissant prévoir l’imminence des opérations militaires. — Fin de l’assemblée de Genève et de la session du Conseil qui, l’un et l’autre, sans prononcer leur clôture, s’ajournent à une date indéterminée.

OCTOBRE

2 octobre. — « Adunata » fasciste. — Ouverture des hostilités, les premiers détachements italiens d’Erythrée ayant franchi la frontière. — Télégramme de l’empereur d’Ethiopie informant de l’agression la S. D. N.

3 octobre. — Mobilisation générale décrétée en Ethiopie.

4 octobre. — Prise d’Adigrat et d’Endicho.

5 octobre. — Réunion du Conseil de la Société des Nations. Nomination d’un comité restreint de six membres (Angleterre, France, Russie, Portugal, Chili, Danemark) pour rédiger un rapport.

6 octobre. — Prise d’Adoua.

7 octobre. — Adoption par le « comité des treize », puis par le Conseil, du rapport du « comité des six » constatant l’agression italienne.

9 octobre. — Réunion de l’assemblée de la S. D. N. entérinant la constatation du Conseil et nommant un comité de coordination pour l’application des sanctions prévues par l’article 16 du pacte. — Nomination d’un comité plus restreint, dit « des dix-huit », pour préparer le travail.

10 octobre. — Reddition du ras Gouxa.

11 octobre. — Vote de l’embargo sur les armes à destination de l’Italie.

14 octobre. — Entrée des Italiens dans Aksoum. — Adoption des sanctions financières proposées par le « comité des dix-huit ».

18 octobre. — Combat en Somalie à Dagnerrei.

19 octobre. — Adoption par le Comité des sanctions d’un certain nombre de mesures concernant l’embargo sur les matières premières, la prohibition des importations et l’appui mutuel. — Réponse française à l’Angleterre sur l’interprétation de l’article 16.

26 octobre. — Départ du comte Vinci, ministre italien à Addis Abeba.

NOVEMBRE

6 novembre. — Occupation de Makallé.

8 novembre. — Prise de Dolo.

9 novembre. — Prise de Gorrahei, sur le front de Somalie.

16 novembre. — Remplacement du général de Bono, élevé au maréchalat, par le maréchal Badoglio.

18 novembre. — Application des sanctions économiques à l’Italie. — Mise en vigueur des contre-sanctions italiennes.

DÉCEMBRE

6 décembre. — Bombardement de Dessié.

7-8 décembre. — Entretiens de sir Samuel Hoare avec M. Laval et adoption du plan de Paris.

11 décembre. — Transmission à Rome, Addis Abeba et Genève du projet de conciliation franco-britannique (plan de Paris).

15-18 décembre. — Bataille sur la rivière Takkazé.

18 décembre. — Discours de M. Mussolini à Pontinia. — Démission de sir Samuel Hoare, remplacé à la tête du Foreign Office par M. Eden.

19 décembre. — Séance de la Chambre des communes constatant l’abandon définitif du plan de Paris. — Résolution du Conseil de la Société des Nations déclarant qu’il ne saurait se prononcer sur les propositions franco-britanniques et confiant au « comité des treize » le soin d’examiner l’ensemble de la situation.

22 décembre. — Bataille d’Abbi Addi.

30 décembre. — Bombardement de l’ambulance suédoise de Dolo.

1936

JANVIER

1er-4 janvier. — Envoi à Genève de diverses notes de protestation du gouvernement éthiopien contre les « violations continuelles du droit de la guerre » par les Italiens et du gouvernement italien contre l’emploi de balles explosives par les Ethiopiens.

12 janvier. — Déclenchement de l’offensive sur le front sud.

17 janvier. — Victoire italienne du Ganale Doria.

19-25 janvier. — Lutte intense dans le Tembien.

22 janvier. — Réunion à Genève du « comité des treize » et du « comité des dix-huit ». Constatation qu’une tentative de conciliation pour un règlement amiable n’aurait pas, pour l’instant, de chance de succès. Refus de l’assistance financière réclamée par l’Ethiopie. Ajournement à une date ultérieure de la sanction pétrolière.

FÉVRIER

2 février. — Ouverture de la session du comité d’experts chargé des sanctions.

10-15 février. — Bataille de l’Enderta et prise de l’Amba Aradam.

16 février. — Adoption par le « comité des dix-huit » du rapport des experts.

28 février. — Prise de l’Amba Aladji.

29 février. — Retraite générale des Ethiopiens au delà de l’oued Gheva, puis du Takkazé.

— Bataille du Chiré contre le ras Iméru.

MARS

2 mars. — Réunion à Genève du « comité des dix-huit » et du « comité des treize ».

3 mars. — Défaite complète du ras Iméru. — Appel aux belligérants leur demandant de cesser les hostilités.

23 mars. — Nouvelle réunion du « comité des treize » prenant acte des réponses des parties. — Protestation du gouvernement éthiopien contre l’emploi des gaz toxiques.

28 mars. — Bombardement de Quoram. — Prise de Sokota.

31 mars. — Prise de Diré Daoua. — Contre-offensive éthiopienne au sud de Mai Ceu. — Occupation de Sardo, dans l’Aoussa.

AVRIL

1er avril. — Bataille du lac Achanghi.

5 avril. — Prise de Quoram.

8-10 avril. — Réunion du « comité des treize » au sujet des « manquements aux lois de la guerre ». Rappel aux deux belligérants des engagements internationaux à cet égard. — Notification par le Mexique et l’Equateur qu’ils ne participeront pas aux sanctions.

13 avril. — Arrivée des Italiens au lac Tsana.

14-17 avril. — Offensive et avance générale sur tout le front de Somalie. Occupation de Sassabaneh.

15 avril. — Prise de Dessié.

11 avril. — Réunion du « comité des treize » constatant l’échec de son appel du 3 mars aux belligérants.

18 avril. — Le gouvernement égyptien décide l’assouplissement des sanctions.

20 avril. — Suprême appel du Conseil de la Société des Nations aux belligérants pour les inviter à cesser les hostilités et à respecter les lois de la guerre.

MAI

2 mai. — Fuite du négous.

2-5 mai. — Pillage et incendie d’Addis Abeba.

5 mai. — Entrée des Italiens à Addis Abeba. — Seconde « Adunata » fasciste à Rome.

8 mai. — Occupation de Harrar et de Djidjiga. — Soumission générale des ras combattant encore.

9 mai. — Grand conseil fasciste. Décret consacrant l’annexion de l’Ethiopie et conférant au roi le titre d’empereur. Le maréchal Badoglio devient vice-roi et le général. Graziani est élevé au maréchalat.

11 mai. — Réception au secrétariat général de la S. D. N. d’un télégramme du négous annonçant qu’il avait abandonné la lutte. Réunion du Conseil. Rappel de la délégation italienne.

12 mai. — Résolution du Conseil de la S. D. N. s’ajournant au 16 juin pour toutes décisions à prendre.

30 mai. — Initiative de l’Argentine demandant la convocation de l’assemblée de la Société des Nations en même temps que du Conseil. Fixation de cette double réunion au 26 juin.

JUIN

3 juin — Retour du maréchal Badoglio en Italie. —. Arrivée du négous à Londres.

Il juin — Le maréchal Badoglio résigne ses fonctions de vice-roi d’Ethiopie pour se consacrer tout entier à son rôle de chef d’état-major de l’armée. Le maréchal Graziani est nommé vice-roi d’Ethiopie.

18 juin. — Discours de M. Eden, à la Chambre des communes, annonçant que l’Angleterre acceptera la levée des sanctions.

29 juin. — Conseil des ministres français se ralliant, à la suite de l’Angleterre, à la levée des sanctions.

23 juin. — Débat parlementaire, à la Chambre des communes et à la Chambre des députés française, approuvant la politique des gouvernements respectifs.

26 juin. — Réunion à Genève du Conseil de la Société des Nations.

29 juin. — Réunion de l’assemblée. Discours du négous.

JUILLET

4 juillet. — Vote par l’assemblée d’une résolution affirmant la fidélité aux principes du pacte, mais invitant le comité de coordination à faire toutes propositions utiles pour la levée des sanctions.

6 juillet. — Réunion du comité de coordination et vote d’une résolution invitant les gouvernements à suspendre, le 15 juillet, les mesures coercitives prises contre l’Italie.

15 juillet. — Levée officielle des sanctions.

 

Table des matières

La guerre italo-éthiopienne.

L’affaire d’Oual Oual. par R. L.

Vers la Dankalie et ses déserts de lave, par Marie-Edith de Bonneuil.

Notes diplomatiques.

Premières réactions italiennes.

Inquiétudes européennes, par Robert Lambel.

10.000 kilomètres en Somalie italienne par avion et par camion, par Marie-Edith de Bonneuil.

Angleterre et Italie devant l’Abyssinie, par Ludovic Naudeau.

Le conflit italo-éthiopien et la Société des Nations, par Robert Lambel.

Le péril inévitable, par R. L.

Le regard de l’Angleterre sur la Méditerranée et la mer Rouge, par Ludovic Naudeau.

La légation française à Addis Abeba.

Des confins du Somaliland anglais aux rives du Djouba, par Marie-Edith de Bonneuil.

Force et faiblesse de l’empire du négous, par Jean Guillon.

Le quarante-quatrième anniversaire du négous, par F. A. S[chusser].

L’activité diplomatique.

L’Italie et les puissances, par Robert de Beauplan.

Comment les Ethiopiens attendent F offensive italienne.

La neutralité des Etats-Unis.

La veillée diplomatique, par Ludovic Naudeau.

L’affaire éthiopienne devant la Société des Nations, par R. L.

Les heures troubles de Genève, par Robert Lambel.

Grandeur et faiblesse de la Société des Nations, par Ludovic Naudeau.

Gomment l’Ethiopie fut admise dans la Société des Nations, par Robert de Beauplan.

Genève et la paix du monde. Comment concevoir la solidarité européenne ? par Ludovic Naudeau.

Les délibérations de la Société des Nations, par Robert de Beauplan.

L’anxieuse attente de l’Ethiopie.

Un discours radiodiffusé du négous.

Angleterre, France, Italie, par Ludovic Naudeau.

Le refus de l’Italie, par Robert de Beauplan.

La participation de l’Ethiopie au deuil de la Belgique.

Arec les pharaons modernes de l’Erythrée, par Marie-Edith de Bonneuil.

Les richesses minérales de l’Ethiopie? par Pierre Lamare.

Les hostilités en Ethiopie, Après Adoua, par Ludovic Naudeau.

Heures d’histoire.

Le chemin de fer franco-éthiopien, par R. Chenevier.

Ou la modération ou la catastrophe, par Ludovic Naudeau.

Les sanctions contre l’Italie, par R. L.

Les opérations militaires.

La Société des Nations contre l’Italie, par Robert de Beauplan.

Les raisons d’optimisme. par Ludovic Naudeau

Sur le front de guerre.

L’accalmie diplomatique, par Robert de Beauplan.

La prise d’Adigrat et l’occupation d’Adoua, par Marie-Edith de Bonneuil.

De Gibraltar à Djibouti, par Pierre Ichac.

La mise en œuvre des sanctions.

Djibouti, port éthiopien, par Pierre Ichac.

Xénophobie à Dire Daoua, par Pierre Ichac .

Après deux mois et demi de guerre éthiopienne, par Robert de Beauplan.

La consécration impériale de l’armée, par Pierre Ichac.

Une attaque aérienne sur le front du Tigré.

Les dernières opérations.

« Rule, Britannia ! » par R. Lest.

Les perplexités de Genève, par Ludovic Naudeau.

Le projet de conciliation franco-britannique, par Robert de Beauplan.

  1. Anthony Eden et la politique de l’Angleterre, par Ludovic Naudeau.

L’évanouissement du plan de Paris, par Robert de Beauplan.

Sur la route d’Addis Abeba à Dessié, par Pierre Ichac.

Le bombardement de Dessié, par P. I.

Autour du conflit, par Robert de Beauplan.

Sur la route d’Addis Abeba aux approches de Dessié, par Pierre Ichac.

La guerre éthiopienne, par Robert de Beauplan.

Dessié, point de concentration militaire, par Pierre Ichac.

L’avance italienne.

Un appel à la paix de la S. D. N.

Une promenade vers le frond sud, par Pierre Ichac.

Anniversaire d’une ancienne victoire, par Pierre Ichac.

Reprise d’activité militaire.

Nouveaux succès de l’Italie.

Les victoires italiennes.

Un avion s’évade.

Les opérations militaires fin avril.

En revenant de l’Ethiopie en guerre, par Pierre Ichac.

La fuite du négous.

La fin de la guerre italo-éthiopienne. Heures d’enthousiasme à Rome, par Th. Vaucher.

La campagne italienne en Ethiopie, par le maréchal Badoglio.

Lendemain de victoire. Le départ du négous, par R. L.

Sur les derniers jours d’Addis Abeba, par Pierre Ichac.

La tragédie d’Addis Abeba contée, par un témoin.

Les suites de la victoire italienne, par R. L.

Le triomphateur et l’exilé.

L’Angleterre, l’Egypte et l’Italie devant le problème du lac Tsana, par Pierre Ichac.

La fin des sanctions, par Robert Lambel.

Le nouvel empire d’Ethiopie, par Théodore Vaucher.

Biblethiophile, 20.11.2021