Sélectionner une page

PAULITSCHKE Ethnographie Nordost-Afrikas.

↗ 1885 (01) ↘ 1885 (03)

UGS : 0188501-11 Catégories : ,

Informations complémentaires

Auteur

Titre

Éditeur

Lieu d'édition

Année d'édition

Description

,

État de l'article

Langue

Reliure

Édition

Réf. Biblethiophile

Réf. Pankhurst Partie

Réf. Pankhurst Page

Première entrée

Sortie définitive

Description

Synopsis.

Philipp Paulitschke (1854-1899) est un savant et voyageur autrichien. A 25 ans, encore enseignant dans un gymnase, il publie une compilation raisonnée des explorations africaines, depuis l’antiquité jusqu’en 1879 : Die geographische Erforschung des afrikanischen Kontinents von den ältesten zeiten bis auf unsere Tage. Wien (1879). En été 1880, il effectue son premier voyage en Egypte et en Nubie. Un voyage de courte durée puisque le 30 décembre de la même année, il termine la préface de son ouvrage intitulé Leitfaden der geographischen Verkehrslehre. Breslau (1881). Lors du troisième congrès international de géographie qui se tient à Venise en 1881, Gerhard Rohlfs souligne la nécessité de rédiger une biographie du continent africain. Paulitschke parcourt toute l’Europe et se propose de rassembler les documents concernant l’exploration du continent africain entre les années 1500 à 1759. Le 10 mars 1882, à Vienne, il signe la préface de sa célèbre bibliographie Die Afrika-literatur in der Zeit von 1500 bis 1750 n. Ch. Wien (1882).

Il est temps pour l’auteur de contribuer à l’exploration du continent africain. C’est son ami, médecin, le Dr Dominik Kammel von Hardegger, qui l’invite à participer au voyage qu’il projette. Sur conseil de Schweinfurth, ils se décident pour Harrar.

Mais Paulitschke se garde bien de partir comme la majorité des explorateurs de son temps. Il se prépare et compile toutes les sources concernant Harar et alentours. Le 15 février 1884, il signe la préface de son travail intitulé Die geographische Erforschung der Adalländer und Harrars in Ostafrika. Leipzig (1884) qui n’est pas à ce jour dépourvu d’intérêt.

L’expédition quitte l’Europe en 1884, fait escale à Aden le 18 janvier 1885 avant de rejoindre Zeilah. Ci-après quelques repères chronologiques :

24 janvier 1885 : présence à Zeilah.

29 janvier 1885 : départ de Zeilah.

15 février 1885 : arrivée à Harar.

20 févier 1885 : excursion d’un jour à Hara-maja-See (Lake Haramaya, 9°24’06.8″N 42°00’25.2″E ).

27 février 1885 : excursion à Bubassa (Bubasa 8°54’02.4″N 42°11’42.8″E).

3 mars 1885 : de retour à Harar.

9 mars 1885 : départ de Harrar.

19 au 25 mars 1885 : séjour à Zeilah.

25 au 27 mars 1885 : séjour à Berberra.

Dans la deuxième moitié d’avril 1885, ils rentrent en Autriche après avoir transité par Aden et Le Caire. A son retour, Paulitschke publie trois ouvrages monumentaux :

 Beiträge zur Ethnographie und Anthropologie der Somal, Galla und Harrari. Leipzig (1886)

L’auteur ne perd pas de temps avant de publier les résultats de son expédition et termine la préface de la première publication le 12 avril 1886. Son étude ethnographique et anthropométrique traite des peuples du Nord-Est africain, de l’Ouest de souche somalie, du Nord-Est de souche galla et du peuple harari. Les annexes contiennent les mesures corporelles et crâniennes des modèles. Les 40 photographies se composent principalement de portraits et de quelques vues, principalement des huttes, de Berberra, de Zeilah et de Bubassa. 4 lithographies, une carte et des gravures dans le texte complètent la publication.

 Harrar-Forschungsreise nach den Somal- und Gallaländern Ostafrikas. Leipzig (1888)

Descriptif méticuleux de l’exploration, illustré de 50 gravures dans et hors texte et de deux cartes. C’est un témoignage inestimable.

 Ethnographie Nordost-Afrikas. 2 Bde. Berlin (1893–96)

De retour en Autriche, Paulitschke est professeur dans un gymnase. Il regrette que les vingt heures de cours hebdomadaires l’empêchent de poursuivre ses publications. Depuis son retour, il constate que beaucoup de matériel ethnologique est à disposition des scientifiques mais qu’il manque une monographie consacrée à l’ethnographie du Nord-Est africain. Cette œuvre est préfacée le 1er mai 1893 pour le premier tome et le 12 mai 1896 pour le second tome. Le premier tome traite de la vie matérielle, nutritive, sociale et intellectuelle. L’illustration des descriptions est composée de 25 planches regroupant plus de 100 photographies et d’une carte. L’auteur remercie Alfred Ilg qui lui a mit sa collection de photographies à disposition.  Le second tome traite des Danakil, Galla et Somali. Il utilise le matériel fourni par le Dr Kral Tutschek, ami du Dr. A. W. Schleicher qui a séjourné en Erythrée du 30 janvier au 24 février 1894.

Paulitschke est dans l’actualité grâce à Hugues Fontaine qui a déniché trois photographies prises par Arthur Rimbaud dans le fond de cet auteur.

EAE, T4, p. 124 ; Henze, T4, p. 39 ;

Biblethiophile, 08.02.2020