Pount. Cahiers d’études sur la Corne de l’Afrique et l’Arabie du Sud.

UGS : 5000000 Catégorie :

Informations complémentaires

Auteur

Titre

Éditeur

Lieu d'édition

Année d'édition

Description

État de l'article

Langue

Reliure

Réf. Biblethiophile

Description

« Les Éthiopisants Associés. LEA » est une association à but non-lucratif. Elle a été fondée en décembre 1992, à Däbrä Marqos (Éthiopie), et déclarée selon le droit français (Loi de 1901) à Palaiseau, en mai 1993 (Journal Officiel du 14 juillet 1993). Son objet est de diffuser les connaissances scientifiques relatives à la Corne de l’Afrique et aux pays riverains de la mer rouge, à l’Arabie du Sud (Oman, Yémen) et d’encourager les publications qui leur sont consacrées. Elle exerce ses activités dans le domaine des sciences humaines (archéologie, art, biographie, ethnologie, géographie, histoire, linguistique, littérature, philologie, religion, sociologie).

L’association ne bénéficie d’aucune subvention.

Elle publie et diffuse des livres, des cahiers d’études intitulés Pount.

Le nom d’un des pays lointains dont les anciens Égyptiens rapportaient des denrées rares et précieuses, mentionnés dans les inscriptions hiéroglyphiques se transcrit PWNT, que l’on a proposé de vocaliser en « pwanit », « pouanit », et plus simplement, en français, « Pount » ou en anglais « Punt ». « Tout permet de penser, écrit Robert Ferry, que ce terme désignait les côtes les plus méridionales de la Mer Rouge, celles du Golfe d’Aden jusqu’au Cap Gardafui et, plus loin, celles de l’Océan Indien au-delà de ce cap ».

En publiant à Djibouti, à partir de 1966 et jusqu’en 1986, un bulletin intitulé Pount, R. Ferry a doté cette région mystérieuse d’un profil géographique plus ferme qui inclut Djibouti, l’Érythrée, l’Éthiopie, la Somalie, le Yémen. Les seize livraisons de ce premier Pount ont concerné l’histoire, la préhistoire, l’archéologie, la littérature orale, l’ethnologie, la vie maritime, etc.

En 2007, les Ethiopisants associés reprennent le titre. Le nouveau Pount se nourrit de cet héritage. Son nom même, repris, définit suffisamment l’espace cohérent dans lequel s’exerce son activité. Quant aux curiosités qui sont les siennes, les multiples centres d’intérêt de son prédécesseur les dessinent clairement. Pount a aussi vocation à publier des documents tout comme il a vocation à publier des comptes rendus destinés à évaluer sereinement – mais sans complaisance – l’apport scientifique des travaux qui paraissent.

Source : http://lethiopia.free.fr/