Sélectionner une page

ROBERTS Report on Lake Tsana

↗ 1930 (09)   ↘ 1931 (05) , ↗ 1933 (08)   ↘ 1934 (05)

UGS : 0193009 Catégories : ,

Informations complémentaires

Auteur

Titre

Éditeur

Lieu d'édition

Année d'édition

,

Réf. Biblethiophile

Réf. Pankhurst Partie

Première entrée

Sortie définitive

Description

Le premier rapport porte le N° 47, publié pour … (laissé vide), le deuxième rapport porte le N° 27, publié pour Mr. W. C. Perkins. Les deux exemplaires proviennent de la bibliothèque de Roy Warner Gausmann (1882-1951), ingénieur à la J. G. White Engineering Corporation.

J.G. White Engineering Corp., 1931-1935]., [New York & Addis Ababa:, 1931. Four vols. Folio. 8.75 x 13.5. in. xii, 159, [1] pp., with 10 folding diagrams, several plates of printed photos, numerous tables; 24 large folding colour maps, printed table on slipcase sleeve, printed label on front cover of slipcase; xii, [2], 174 pp., with several diagrams, tables, printed photo plates; 34 large folding colour maps, and engineering diagrams, many w/ annotations of date, with printed table on slipcase sleeve, printed label on front cover of slipcase. Uniformly bound in blue cloth, gilt lettering stamped on front covers of text volumes, paper spine labels added (minor dustsoiling, edgwear, some rubbing, numerous text leaves w/ annotations & commentary). First editions, Nos. 47 & 27, of the limited copies produced by J.G. White Engineering Corp.

Au XIXe, la demande d’eau au Soudan et en Egypte est plus de plus en importante et particulièrement entre les mois de février et juillet. Le projet de retenir l’eau en amont permettrait de régulariser le débit et d’approvisionner pendant la période critique. Le Nil bleu et le lac Tana sont préposés au projet. Le traité entre l’Ethiopie et la Grande Bretagne signé le 15 mai 1902 confirme l’intérêt des deux pays au projet.

En 1902, Ménélik autorise le gouvernement égyptien à envoyer une mission pour explorer la possibilité d’utiliser le lac Tana comme réservoir. L’étude est conduite par C. E. Dupuis. Son rapport est publié en 1904.

En 1915, une commission composée d’Egyptiens, de Soudanais et d’Ethiopiens remet l’ouvrage sur le métier. L’expédition est composée du Major H. D. Pearson, O. L. Prowde, B. A. Camb, Major Douglas Thomson et A. B. Buckley. Le rapport est rédigé par ce dernier et publié en 1917.

En 1920, c’est G. W. Grabham qui est désigné par le gouvernement égyptien et le « gouvernement abyssin » pour conduire la troisième mission. Il est secondé par R. P. Black. Le rapport des deux protagonistes est publié en 1925.

Deux ans plus tard, en septembre 1927, le Ras Tafari Makonnen, régent plénipotentiaire, envoie le Dr Wargneh C. Martin aux Etats-Unis pour y chercher une assistance technique pour moderniser l’Ethiopie. L’entreprise J.G. White Engineering Corporation lui propose ses services pour la construction d’un ouvrage sur le Nil, à la sortie du lac Tana et d’une autoroute entre Addis-Abéba et le lac Tana. Le Dr. Martin regagne l’Ethiopie avec une proposition préliminaire. Le Ras Tafari Makonnen est couronné Negus en octobre 1928. La proposition est évaluée et aboutit, avec l’aide du diplomate américain A. E. Southard, à l’invitation en Ethiopie d’un représentant de la White Engineering Corporation. Son président, Gano Dunn, envoie le vice-président, Lardner, qui entre à Addis-Abéba le 24 avril 1929. Les discussions durent un mois et se concluent par la décision de sa Majesté d’attribuer le mandat à l’entreprise américaine et de lancer les négociations en présence des Anglais. Le 27 décembre, Lardner est de retour à Addis-Abéba pour prendre part aux conférences réunissant les Anglais R. M. MacGregor et Sir Sidney Barton, le ministre des affaires étrangères de sa Majesté, le Belaten Gheta Herouy. Février 1930, il est décidé qu’une mission de reconnaissance est nécessaire. En mois plus tard, Lardner est rentré à New York.

La première mission quitte New York le 27 août 1930. Elle est dirigée par le Major L. B. Roberts et se compose de David F. Giboney et de Neil McLeod. Dès leur arrivée à Addis-Abéba, le 24 septembre, ils organisent la caravane. Le départ de l’expédition vers le lac Tana par la route Est est donné le 28 octobre. Moins d’une semaine plus tard, le Negus Tafari Makonnen est couronné Negusä Nägäst, prenant le nom d’Haïlé Sélassié Ier. Les repères chronologiques de la mission sont les suivants (orthographe des lieux conservée) :

  • 1930-30 octobre : départ d’Addis-Abéba.
  • 05 novembre : marché de Bulo Werkie.
  • 12 novembre : franchissement de la rivière Robi.
  • 18 novembre : Majetie.
  • 23 novembre : Dessye. Contacts avec les Bergman, Annaratonne.
  • 29 novembre : Boro Meida.
  • 1er décembre : Marieh.
  • 4 décembre : rivière Errgia.
  • 5 décembre : Wagal Tiena.
  • 8 décembre : franchissement de la rivière Jedda.
  • 14 décembre : Debra Tabor.
  • La mission se sépare en deux : Roberts se rend à Gondar par Ifag et l’île Mitraha. Les autres membres se rende à Bahrdar Giorgis qu’ils atteignent le 21 décembre. Les repères chronologiques de l’itinéraire emprunté par Roberts sont :
  • 19 décembre : rives du lac Tsana.
  • 20 décembre : île Mitraha.
  • 23 décembre : Gondar. Contact avec Pollera
  • 26 décembre : Genda. Contact avec Dr Baur.
  • 29 décembre : Goja.
  • 30 décembre : Barbarie Kura.
  • 1931-1er janvier : Dengelbar.
  • 4 janvier : Bahrdar Giorgis.
  • Du 16 au 17 : chutes de Tis Esat.
  • Le 11 mars 1931, Giboney quitte Bahrdar Giorgis pour Dangila, Menze et Roseires. Il est de retour à New York le 22 mai.
  • La mission emprunte la route de l’Ouest pour retourner à Addis-Abéba.
  • 21 mars : départ de Bahrdar Giorgis.
  • 25 mars : Dangila. Contact avec le Cheesmann.
  • 1er avril : franchissement Injabara Gap.
  • 6 avril : Dembetcha.
  • 8 avril : Debre Markos. Contact avec Falcone.
  • 16 avril : Shafartak Ford.
  • 23 avril : enquête sur les piliers du pont Castagna à la confluence du Gudr et du Nil Bleu.
  • 6 mai : Holata.
  • 7 mai : Addis-Abéba.

Les membres de l’expédition quittent la capitale le 16 mai et sont à New York le 12 juin. A la fin de l’année 1931, le rapport est envoyé à l’Empereur et en avril de l’année suivante au gouvernement britannique du Soudan. Le 3 février 1933, Lardner, MacGregor et Bey sont reçus par Hailé Sélassié. La commission s’agrandit et comprend : Belaten Gheta Herouy, Belaten Gheta Walde Mariam, Dr. Wargneh C. Martin, Fituari Tafessa, Jacques Auberson, E. A. Colson, et Dr. Johannes Kolmodin. Les Anglais demandent de poursuivre l’étude et de préciser si une élévation des eaux du lac peut réduire les coûts et si les matériaux de construction peuvent être acheminés par une route reliant Roseires à la route venant d’Addis-Abéba. Lardner quitte la capitale le 1er mars pour être rentré aux Etats-Unis le 14 avril 1933.

La seconde mission quitte New York le 15 juin 1933. Roberts devance son équipe et arrive à Addis-Abéba le 24 août. Le 21 septembre, Baldwin, Govin, Long, Perkins, Willcox, Tashjean rejoignent le major. Le départ de l’expédition vers le lac Tana est donné le 14 octobre. Hormis les protagonistes mentionnés si dessus, la caravane compte 5 interprètes, 4 cuisiniers, 68 porteurs et 115 mules. Il est précisé que la subsistance a été importée des Etats-Unis. L’étude de terrain se concentre sur le racé de la route Ouest via le plateau Gindeberat, le pont Castagna, Debra Markos, Dembetcha et Injabara Gap. Les repères chronologiques de l’itinéraire emprunté par la seconde mission sont :

  • 1933-28 octobre : Cheluti. Ato Yebassa Saidu rejoint l’expédition.
  • 30 octobre : Govin étudie les deux rives du Nil pendant les mois d’octobre et novembre. Il franchit le Nil en direction du nord le 15 décembre. Il rejoint l’expédition à Cheluti, le 2 avril 1934.
  • 02 novembre : le reste de la caravane franchit le Nil au pont Castagna.
  • 04 novembre : Kork.
  • 08 novembre : Debra Markos. Contact avec Gregorio.
  • 11 novembre : départ de Debra Markos.
  • 23 novembre : rivière Fatam.
  • 24 novembre : Injabara Gap.
  • 27 novembre : Dangila.
  • 02 décembre : Bahrdar Giorgis.
  • 04 décembre : Perkins se charge des rives ouest du lac.
  • 07 décembre : départ de Bahrdar Giorgis.
  • du 12 au 16 décembre : Baldwin explore les îles Dega et Dek avec le premier bateau à moteur utilisé sur le lac Tana.
  • 18 décembre : Long retourne à Dangila pour étudier la route vers Mambuk. Il est de retour à Dangila le 21 janvier 1934, à Bahrdar Giorgis le 3 février. Il rejoint les autres membre dans la plaine de Fogara,
  • 1934-1er janvier : Delgi.
  • du 8 au 17 janvier : plaine de Dembia.
  • 21 janvier : près de l’île Mitraha. Les membres éthiopiens de l’expédition ont l’ooportunité de visiter les églises et les tombes des anciens rois.
  • 25 janvier : plaine de Fogara.
  • du 26 janvier au 2 février : Roberts se rend à l’église de Mahdera Mariam.
  • 13 février : Tashjean étudie les plantes de la plaine de Forgara.
  • 22 février : fin de l’étude de la rive du lac.
  • 24 février : départ de Bahrdar Giorgis.
  • 27 février : Dangila. Contact avec Cheesman.
  • 06 mars : Injabara Gap.
  • 09 mars : rivière Fatam.
  • 16 mars : Dembetcha.
  • 22 mars : Debra Markos. Contact avec les Falconi. Roberts se met en route pour Addis-Abéba par Shafartak et le plateau Selale.
  • 02 avril : Cheluti.
  • 17 avril : Jeidu.
  • 28 avril : Holata.
  • 06 avril : Roberts arrive à Addis-Abéba.
  • 30 avril : le reste de l’expédition arrive à Addis-Abéba.
  • 09 mai : Roberts quitte la capitale et arrive à New York le 13 juin.

Biblethiophile, 17.10.2020