Sélectionner une page

Raffaele Alfieri

L’énigmatique médecin italien de Ménélik.

UGS : 9188200 Catégorie :

Description

↗ 1882 ↘ 1888 ↗ 1889 ↘ 1890

Sous la plume de Stella, l’Encyclopaedia Aethiopica exhume le médecin italien Raffaele Alfieri. Nous ne connaissons pas de photographie lui. La plaquette Medici Italiani Pionieri in Etiopia éditée en 1936 n’en propose pas non plus. Sa biographie se résume à quelques informations que Stella avait déjà partiellement publiées en 1982.

En 1870, Alfieri est en Egypte, neuf ans plus tard au Soudan. En 1882, à Gudru, il est fait prisonnier par les soldats du Négus Ménélik qui le prend comme médecin. En avril 1883, avec Soleillet, il participe à l’expédition du Nil bleu. En 1886, il prend part à la campagne de Ménélik contre Harar. Il est de retour en Italie en 1888. Une année plus tard, il occupe une place de fonctionnaire à Assab jusqu’en 1890, date laquelle il est transféré au Transvaal où il est admis qu’il décède, à défaut d’avoir des nouvelles contradictoires.

Puglisi lui consacre un article avec quelques détails mais il ignore le retour d’Alfieri à Assab. D’après Dotoli, Rimbaud cite le nom d’Alfieri plusieurs fois. Puglisi justifie son retour en Italie en 1888 par l’arrivée des docteurs Traversi et Ragazzi qui lui auraient fait de l’ombre. Quoi qu’il en soit, le parcours de ce médecin italien mériterait une biographie approfondie.

Biblethiophile, 23.12.2020