Sélectionner une page

Robert Monnier

‎L’antifasciste français mort en Ethiopie.

UGS : 9193907 Catégorie :

Description

Notice

En juin 1939, Robert Monnier, vétéran de la guerre d’Espagne, est convaincu par l’envoyé de l’Empereur Hailé Sélassié, Lorenzo Taezaz, de s’engager dans la résistance éthiopienne à l’occupant italien. Il mourra d’épuisement le 11 novembre 1939, ignorant l’entrée en guerre de l’Europe. On retiendra de lui le plan qu’il a conçu avec Lorenzo pour le soulèvement des Provinces de l’Ouest éthiopien. On remerciera Alain Rouaud d’avoir ménagé une petite place dans l’Encyclopaedia Aethiopica à Robert Monnier.

Le livre d’Yves Jouin est basé sur les témoignages recueillis par le Consul de France à Asmara, M. Honnorat. Il semblerait qu’ils soient la seule source qui nous soit restée. En revanche, la biographie de Barontini donne des pistes sur l’identité des résistants occidentaux en Ethiopie :

Ilio Barontini portait les surnoms de Paolus ou de Paul Langlois.

Anton Ukmar portait le surnom de Iohannes.

Bruno Rolla portait le surnom de Pietros.

Robert Monnier portait le surnom d’Andréa.

Biblethiophile, 20.07.2019