Sélectionner une page

Arthur Rimbaud

De la poésie au négoce.

UGS : 9188012 Catégorie :

Description

[1880 (08) Aden] ↗ 1880 (12) Harar ↘ 1881 (12) [Aden] ↗ 1883 (03) Harar ↘ 1884 (03) [Aden, etc.] ↗ 1885 (11) Tadjourah [sorties temporaires] ↘ 1891 (04) [Aden, puis Marseille]

Les repères chronologiques de la présence d’Arthur Rimbaud en Afrique et Arabie ont été empruntés à Claude Jeancolas dans son Rimbaud l’Africain. Au fur et à mesure, ces repères seront complétés.

1880 -07 août :              Débarque à Aden, recruté par Viannay, Bardey et Cie.

-mi-octobre :        Alfred Bardey rentre de Harar où il a ouvert une succursale.

-10 novembre :     Rimbaud est nommé adjoint au responsable de la factorerie d’Harar, un certain Pinchard.

-mi-novembre :     En compagnie de Constantin Rhigas, départ d’Aden pour Zeilah.

-13 décembre :      Arrivée à Harar après 20 jours à cheval.

1881  -17 avril :              Bardey est à Harar. La maison devient Mazeran, Viannay , Bardey et Cie. Un des frères Mazeran

l’accompagne.

          -mai-juin :             Rimbaud est en mission hors d’Harar, à Boubassa. Il est malade à son retour et demande son rapatriement.

-décembre :          Départ d’Harar pour Aden.

1882  -début janvier :     Arrivée à Aden. Il devient le second de Bardey.

-septembre :         Il commande un appareil photographique. Il a le projet d’un livre sur le Harar et les Galla.

1883  -28 janvier :          Suite à une altercation avec un magasinier, il a des ennuis.

-mi-mars :             Renouvellement du son contrat jusqu’en décembre 1885 comme directeur de la factorerie de Harar.

Départ d’Aden pour Harar, par Obock.

-mai :                    Alfred Bardey rentre en France soigner son foie. Pierre Bardey le relève à la direction d’Aden.

-août :                  Rimbaud envoie Sotiro en mission exploratoire dans l’Ogaden. Rédaction du Rapport sur l’Ogaden qu’il envoie

à Bardey.

          -automne :           Il organise diverses expéditions vers l’Hawach, le Wabi et le territoire afar.

1884  -début d’année :   Faillite de la société Mazeran, Viannay, Bardey et Cie.

-1er février :          Le Rapport sur l’Ogaden est présenté par Bardey à la Société de Géographie de Paris, puis publié.

-mars :                  Il liquide le poste d’Harar et rejoint Aden.

-23 avril :              Il est sans emploi à Aden.

-Début juin :         Alfred Bardey est de retour à Aden. La société Pierre Bardey a été créée.

-19 juin :               Rimbaud signe un contrat pour 6 mois avec la société Pierre Bardey. Il est posté à Aden.

-septembre :         L’Egypte évacue Harar.

1885  -10 janvier :          Renouvelle de son contrat pour une durée d’un an comme responsable des achats de café à Aden.

-8 octobre :          Il rompt le contrat avec les Bardey et signe un accord avec Pierre Labatut pour monter une caravane d’armes

au Choa.

          -novembre :          Il débarque à Tadjourah pou recevoir la cargaison d’armes et préparer la caravane.

1886                              Il passe 9 mois à Tadjourah.

-mars :                  Dans le cadre d’accords avec les Anglais, l’importation des armes est interdite.

-15 avril :              Rimbaud et Labatut écrivent au ministre des Affaires étrangères.

-fin avril :              La caravane Rimbaud-Labatut est autorisée à partir.

-mai :                    Labatut et Rimbaud font l’aller-retour à Aden pour compléter le financement.

-juin :                    Labatut est atteint d’un cancer. Il rentre se faire soigner en France où il décède quelques mois plus tard.

-été :                    Il s’associe à Paul Soleillet, lui-même disposant d’un stock d’armes pour le Choa.

-9 septembre :      Paul Soleillet meurt d’une crise cardiaque à Aden.

-début octobre :   Il quitte Tadjourah avec une caravane de 100 chameaux, 2000 fusils et 75’000 cartouches.

1887  -6 janvier :            Ménélik conquiert Harar.

-6 février :            Il arrive à Ankober.

-fin mars :             Il part retrouver Ménélik à Entotto. Il est poursuivi par la veuve et les soi-disant créanciers de Labatut.

-mi-avril :              Il rencontre Ménélik.

-1er mai :               Avec Jules Borelli, il quitte Entotto pour Harar où Ménélik l’envoie se faire payer.

-21 mai :               Il rencontre Makonnen à Harar. Il obtient des traites sur des commerçants d’Aden et de Massaouah.

-fin juin :               il quitte Harar pour Zeilah et Aden.

-fin juillet :           Aden avec Djami.

-5 août :                Il débarque à Massaouah sans papier. Le consul de France se renseigne auprès de son collègue à Aden.

-20 août :              Au Caire, il dépose son or au Crédit Lyonnais, écrit une lettre-article au directeur du Bosphore égyptien qui est

publiée en deux partie le jeudi 25 et le samedi 27 août 1887.

          -23 septembre :    En possession d’un passeport, il se rend à Aden.

-8 octobre :          Aden. Il cherche un emploi.

-15 décembre :     Il demande l’autorisation de débarquer à Obock une machine à fabriquer des armes pour le Choa. La réponse

sera négative en janvier 1888.

1888  -début d’année :   Aden. Il prépare le débarquement d’armes clandestin près d’Ambabo pour le compte de Savouré.

-ca 20 mars :         Voyage éclair auprès de Makonen à Harar pour obtenir les chameaux promis à Savouré par Ménélik.

-4 avril :                Retour à Aden, bredouille.

-début avril :         Lettre de Paul Bourde lui annonçant le début de la notoriété de son œuvre.

-13 avril :              Il quitte Aden pour Harar.

-16 avril :              Zeilah, il prépare la réception des armes de Savouré, renonce et se rend à Harar s’établir à son compte.

Contrat privilégié avec César Tian d’Aden, accord avec Alfred Ilg. Sotiro à Zeilah comme correspondant.

1889                              Harar.

-février :               Il est accusé d’avoir empoisonné des chiens.

-11 mars :             Décès de l’empereur Yohannès.

-juillet :                Ménélik devient empereur.

-août :                  Makonnen est en Italie pour négocier un prêt et acheter des armes.

-fin d’année :        Les commerçants sont imposés par l’administration choanne.

1890  -janvier :               Il est passé à tabac par des militaires harari.

-premiers mois :   La route de Zeilah est coupée.

-mai :                    Il songe à se rendre à Aden pour négocier son accord avec Tian.

-avril :                   Lettre de Laurent Gavoty sollicitant une collaboration à sa revue La France Moderne. Il s’adresse à lui comme

« chef de l’école décadente et symboliste ».

1891 -début d’année :    Il souffre du genou droit.

-mars :                  Il décide d’aller consulter à Aden. Il liquide ses affaires en cours.

-7 avril :                Il quitte définitivement Harar sur une civière et atteint Zeilah en 12 jours.

-ca 19 avril :          Transbordement.

-ca 23 avril :          Aden. Il négocie avec Tian la clôture de ses comptes, puis est hospitalisé. Le médecin lui conseille de rentrer

en France.

          -6 mai :                 départ d’Aden à bord de l’Amazone.

-20 mai :               Arrivée à Marseille, entrée à l’hôpital de la Conception.

-22 mai :               Le médecin confirme la nécessité de l’amputation de la jambe droite.

-23 mai :               Vitalie Rimbaud arrive près de son fils.

-25 mai :               L’amputation est reportée au 27 mai.

-8 juin :                 Vitalie Rimbaud regagne Roche après une dispute avec son fils.

-23 juillet :            Il quitte l’hôpital pour Roche.

-23 août :              Les douleurs trop fortes le contraignent de retourner à Marseille, accompagné de sa sœur.

-9 novembre :       Il dicte à sa sœur un billet : qu’on le hisse à bord d’un navire pour Suez.

-10 novembre :     Il meurt à 10 heures le matin.

Biblethiophile, 09.01.2020